Parcours européens à Rouen

Port de Rouen
Rouen Métropole : au Nord de la Seine Rouen Métropole-Normandie

Sur le chemin du Port de Rouen

Le port de Rouen s’est déplacé depuis plusieurs années vers l’aval. Il s’étend désormais jusqu’à Honfleur, sur la rive gauche de l’estuaire de la Seine. Les anciens quartiers portuaires, proches du centre-ville, gardent cependant des traces de leur fonction passée.

La rue du Champ de foire aux boissons, bien que très restructurée à la fin du 20è siècle, conserve le souvenir du temps où l’on y entreposait les tonneaux tout juste débarqués des navires.

Les statues de l’immeuble des « Sauvages » rappellent la visite des Indiens Osage à Rouen en 1827, et au-delà les liens ancestraux entre le port de Rouen et l’Amérique du Nord, en particulier le Canada, appelé la Nouvelle-France jusqu’en 1763, date à laquelle il fut cédé aux Britanniques. Cavelier de La Salle, explorateur du bassin du Mississippi, était rouennais.

Dans les rues perpendiculaires à la Seine, de nombreux bâtiments rappellent par leur architecture et leur décor leur fonction passée en lien avec le trafic maritime : bureaux de compagnies de transit, sièges de compagnies de navigation.
Les souvenirs de l’activité maritime sont visibles dans ce quartier, avec par exemple le foyer des marins et l’église norvégienne St Olav.
Près du Pont Flaubert, l’avenue Nansen passe entre les anciens hangars portuaires réhabilités et les anciens entrepôts reconvertis en centre commercial au début des années 2000.

Ces lieux nous parlent d’Europe

Un site portuaire maritime, par les relations qu’il a avec les ports du monde entier, nous parle forcément de liens internationaux, en particulier européens.

Rouen s’intègre à la grande façade maritime européenne qui va du Havre à Hambourg et même au-delà aux ports scandinaves et anglais. Ces liens datent du Moyen-âge et nous rappellent que l’ancrage européen de Rouen n’est pas né au XXè siècle.

Le port de Rouen a aussi depuis la fin du Moyen-âge des liens avec le grand large, côtes d’Afrique, Amérique du Nord, en particulier le Canada et Amérique du Sud. Il a participé aux Découvertes et aux avancées qu’elles ont permises, mais aussi à la traite des Noirs. A la différence d’autres ports européens, avec lesquels Rouen partage ce sinistre passé, rien ne le rappelle ici.

Le nom du boulevard longeant la Seine au niveau du Pont Flaubert est celui de Fridtjof Nansen (1861-1930), explorateur norvégien qui fut à l’origine de la création du « passeport Nansen ». Après une partie de sa vie à explorer les régions polaires, il fut nommé haut-commissaire aux réfugiés par la SDN en 1921. Il fut récompensé de son action pour les réfugiés d’après la Première guerre mondiale par le Prix Nobel de la Paix en 1922.
Le passeport Nansen a été créé pour donner aux apatrides un document analogue aux passeports délivrés par les États.
450 000 passeports Nansen furent délivrés, en particulier aux réfugiés fuyant l’empire ottoman (les Arméniens, par exemple), ou l’URSS. Parmi les détenteurs célèbres, Rachmaninov, Marc Chagall, Stravinski, Aristote Onassis (Grec de Smyrne).
Ce passeport a disparu avec la fin de la SDN et n’a pas été remplacé par un document universel équivalent.

Le siège de France Terre d’Asile rappelle l’importance du problème des réfugiés en Europe aujourd’hui, et le rôle de l’Union européenne dans la politique des migrations.
Cette politique s’est mise en œuvre à partir des accords de Schengen de 1985, sur la libre circulation à l’intérieur des pays signataires de l’accord, puis de l’accord de Dublin en 1990, qui définit une politique d’asile commune.
Ces accords sont précisés au cours des années, et la politique migratoire est inscrite comme question d’intérêt commun, avec des décisions prévues à la majorité qualifiée et non à l’unanimité (Traité de Nice, 2001), ce que rejettent aujourd’hui un certain nombre de pays d’Europe centrale. En 2004 est créée l’agence Frontex, afin de coordonner les politiques migratoires aux frontières de l’Union européenne.

L’Union européenne face à la crise des migrants
http://www.vie-publique.fr/politiques-publiques/politique-immigration/contexte-europeen/

Vitrine sur les Indiens Osage au Museum de Rouen
Vitrine sur les Indiens Osage au Museum de Rouen
Les statues des « Sauvages » sur les quais de Rouen
Les statues des « Sauvages » sur les quais de Rouen
Le boulevard Nansen à Rouen
Le boulevard Nansen à Rouen, entre le centre commercial des Docks, le quartier Lucilline, à gauche et les quais rénovés et la Seine, à droite
Eglise St Olvav
Eglise St Olvav
Le foyer des marins
Le foyer des marins

 

Vous aimez ? Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *