Parcours européens à Rouen

Le jardin des Plantes de Rouen - photo : J.Braunstein
Rouen Métropole : au Sud de la Seine Rouen Métropole-Normandie

Le jardin des plantes de Rouen

Le jardin des plantes de Rouen nous parle de l’Europe et surtout de celle du XVIIIe siècle.

Au XVIe et jusqu’à la fin du XIXe siècle, l’Europe se répand à travers le monde et les voyageurs en rapportent toutes sortes de «curiosités» végétales qui vont enrichir nos jardins et parcs et donc nous rappeler aussi les liens de l’Europe avec le monde entier. Des naturalistes européens de renommée mondiale, Buffon (Français), Linné (Suédois), Darwin (Anglais) et Humboldt (Prussien),  pour ne citer que les plus importants, pourront alors poser les bases de l’évolution des espèces et faire progresser la connaissance du monde vivant.
Le Jardin des plantes de Rouen est un jardin botanique ouvert au public, d’une surface de 85 000 m2 qui compte 5 600 espèces de végétaux et s’étend sur une superficie de dix hectares dont huit ouverts au public. Sa collection de fuchsias, par exemple, compte 991 espèces et variétés.

L’Histoire du Jardin des Plantes de Rouen

Le jardin des Plantes de Rouen
Le jardin des Plantes

Elle croise l’histoire anglaise, comme souvent à Rouen par ses différents propriétaires et sa partie jardin anglais, toute en chemins sinueux et vallonnés, et celle française, héritée de Le Nôtre au XVIIe siècle et des Lumières du XVIIIe siècle, en jardins bien ordonnés et allées rectilignes ; la tradition est en effet, à cette époque, de cultiver dans des jardins des curiosités végétales européennes et exotiques, d’augmenter nos connaissances agronomiques et d’en faire aussi un lieu de promenades et de fêtes.

  • 1691 : Louis de Carel, président de la Cour des aides acquiert un terrain de la forêt du Rouvray. Il le fait entourer de murs, dessine un jardin et y fait édifier un pavillon. En 1717, celui-ci est racheté par le banquier écossais Law, l’auteur de la fameuse banqueroute sous la Régence.
  • 1806 : il sert ensuite de terrain à différentes expériences aériennes ; Sophie Blanchard y fait une ascension seule en montgolfière ; Elisa Garnerin y saute d’un ballon en parachute.
  • En 1820 : l’horticulteur anglais Crac Calvert y établit des serres et y cultive des dahlias.
  • En 1832 : la ville de Rouen achète le domaine du Trianon pour y transférer son jardin botanique, qui ouvre, après quelques travaux en 1840 et prend le nom de Jardin des plantes.

Le Jardin des Plantes de Rouen est :

  • un lieu de promenade idéal ouvert à tous, reposant après un parcours touristique un peu minéral.
  • un lieu d’exploration scientifique abritant de très nombreuses espèces végétales, des volières, des serres, des séquoias.

Se rendre au Jardin des Plantes :

adresse : 114 ter rue des Martyrs de la Résistance, 76100, ROUEN.
Accès : Bus TCAR, arrêt Jardin des plantes, lignes F1 (30 mètres), T57 (90 mètres).
Voiture, avenue de l’Europe, puis rue des Martyrs de la Résistance.

Ouvert tous les jours de 8h30 à 17h45 (basse saison) et 8h30 à 19h45 (haute saison).

Vous aimez ? Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *