Parcours européens à Rouen

Centre Historique de Rouen

La place de la Gare Rouen-Rive Droite

Bienvenue à Rouen ! «La gare est le salut de la cité à ses hôtes » (Henri Pacon)

Si vous arrivez en train, attardez-vous dix petites minutes dans le hall de la gare de Rouen, recouvert d’une magnifique voûte en béton «art nouveau», à 21 mètres de hauteur, avec ses verrières et ses médaillons ornés par les peintures de Robert Savary qui évoquent les activités portuaires, fluviales et maritimes de Rouen.

Les dockers

En sortant de la gare, retournez-vous vers la façade surmontée de deux cariatides à la gloire du commerce et du travail, qui portent des sacs, symbole là aussi des activités portuaires de Rouen et admirez le campanile ou Tour de l’horloge, qui atteint 37 mètres de haut. L’architecte Adolphe Dervaux a assuré la construction de ce monument, de 1914 à 1928 ; il est également l’auteur de la gare de Limoges.

En avançant vers la rue Jeanne d’Arc, vous pourrez également admirer deux belles façades «art déco», assez sobres : L’immeuble au-dessus du café Le Métropole dont le décor «art déco» a été conservé et l’immeuble de la Poste, construit par Pierre Chirol.

Immeuble art déco dit du café Métropole

Cette place nous parle de l’Europe :

Elle mériterait même le nom de place de l’Europe car le style de ses façades monumentales, «art nouveau» (très présent par exemple à Riga, en Lettonie, à Bruxelles, à Vienne ), tout en courbes ou «art déco» qui lui succède, plus sobre, évoque clairement l’Europe de la fin du XIXe; et de la première moitié du XXe siècle, à la fois l’âge des gares par excellence et l’époque de ces deux styles, l’un plus floral et en courbes («l’art nouveau» très présent de l’Europe centrale au Royaume Uni), l’autre plus sobre et géométrique, «l’art déco», né en France en 1925 à l’occasion de l’exposition des Arts décoratifs à Paris et présent dans nombre de pays d’Europe, surtout dans le mobilier et le design, mais aussi dans l’architecture.

Les européens célèbres qui y sont passés : Émile Verhaeren, le célèbre poète belge, y mourut accidentellement, écrasé sous un train le 27 novembre 1916. Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, tous deux enseignants, elle à Rouen et lui au Havre, s’y donnaient rendez-vous entre 1932 et 36, au café le Métropole.

La place de la gare a été entièrement rénovée grâce à des fonds européens en 2019, dans le cadre de la réhabilitation du cœur de ville lancée par la Métropole Rouen Normandie avec la Mairie de Rouen.

Tout savoir sur l’histoire de la gare de Rouen :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Gare_de_Rouen-Rive-Droite

Sur Robert Savary, peintre figuratif de la nouvelle école de Paris, et enseignant à l’Ecole des Beaux-Arts : https://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Savary

Sur la différence entre Art nouveau et Art déco : de nombreux sites vous expliquent cela mieux que nous ! Un bon exemple d’art nouveau en France sont les bouches de métro de Paris imaginées par Hector Guimard. En Belgique, les maisons Horta à Bruxelles. L’art déco est présent à Rouen sur la place autour de la gare, au Grand-Quevilly, la façade de l’ancienne mairie est un bel exemple de ce style.

 

Vous aimez ? Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *