Parcours européens à Rouen

Centre Historique de Rouen

Lycée Corneille de Rouen

Entrée du Lycée Corneille de Rouen
Entrée du Lycée Corneille de Rouen

Le Lycée Corneille a été créé par les Jésuites en 1593.

Il accueille d’emblée de très nombreux élèves (5500 inscrits), ce qui en faisait le premier collège jésuite de France. Parmi ces élèves,  relevons la présence, de 1615 à 1622, de Pierre Corneille, illustre dramaturge, qui obtint deux prix d’éloquence latine.

Le palmarès des anciens élèves révèle à travers les siècles un nombre impressionnant de célébrités reconnues dans toute l’Europe et au-delà, et, pour ne citer que quelques noms, des hommes de lettres et artistes (Corneille, Fontenelle, Flaubert, Maupassant, Corot, Marcel Duchamp), des inventeurs (Claude Chappe père du télégraphe), des explorateurs (Cavelier de la Salle qui découvre la Louisiane).

On peut évoquer également Thomas Pesquet, jeune spationaute , présent dans la station internationale Soyouz de novembre 2016 à mai 2017 et représentant de l’Agence Spatiale Européenne.

Le Lycée Corneille nous parle de l’Europe, à plusieurs titres :

La Section norvégienne : créée en 1918, elle accueille chaque année quelques dizaines de brillants élèves ; ces élèves ont fourni à la Norvège des hauts responsables diplomates, politiques, industriels. Rappelons la visite au lycée du roi Olaf en 1962 et de la Princesse Sonja de Norvège en 1987.

La Chapelle Corneille
La Chapelle Corneille

En 1615, Marie de Médicis pose la première pierre de la chapelle du lycée, une des plus importantes églises jésuites de France. Ouverte au culte en 1630, elle accueille les nombreux élèves mais aussi les fidèles de la ville.
Après bien des vicissitudes, reconvertie en lieu de concert et salle de théâtre, elle devient en 2016 l’Auditorium de Normandie, espace musical exceptionnel dont la restauration a été financée par la Région de Haute-Normandie.

Son architecture, d’essence gothique tardif, révèle des influences italiennes : une façade du type “à la romaine”, avec pilastres, colonnes, fronton et statues typiques de la Renaissance italienne. Une décoration intérieure typique de la Contre-Réforme catholique, de style franchement baroque, et qui accueille aujourd’hui des concerts de musique.

La chapelle Corneille de Rouen - photo: J.Braunstein
La chapelle Corneille de Rouen – photo: J.Braunstein

Les collèges de Jésuites fondés aux XVIe et XVIIe siècles dans l’Europe entière visent à éduquer l’élite dans la foi catholique, à la suite des décisions du Concile de Trente (1563), concile de la Contre-Réforme, pour contrer l ‘influence grandissante des protestants dans l’Europe du Nord.

Avec un certain succès, semble-t-il.

Où se trouve le lycée Pierre Corneille ?

Vous aimez ? Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *