Parcours européens à Rouen

Le donjon de Rouen - Photo : CM
Centre Historique de Rouen

Près du Donjon, le rappel des valeurs fondatrices de l’Europe

Près de la Gare

Le Donjon est ce qui reste aujourd’hui du château-fort de Philippe-Auguste, bâti après la conquête de la Normandie par le roi de France en 1204. Situé près de la porte Beauvoisine, il dominait la ville et occupait l’emplacement de l’amphithéâtre de la ville gallo-romaine.
Il était l’un des plus importants châteaux construits par Philippe-Auguste : il comprenait dix tours, dont le donjon actuel est la plus importante, délimitant une enceinte polygonale entourée d’un fossé, précédé par la basse-cour, du côté de la ville.

Le donjon de Rouen - Photo : CM
Le donjon de Rouen – Photo : CM

Appelé Château Bouvreuil, il fut le lieu du gouvernement de la Normandie, l’Echiquier de Normandie y tenait séance. Les Anglais s’en emparent en 1419 au terme de six mois de siège.
Jeanne d’Arc fut emprisonnée dans une des tours, dont on voit les vestiges dans la cour d’un immeuble de la rue Jeanne d’Arc. Son procès se déroula dans plusieurs salles du château entre le 9 janvier et le 30 mai 1431. Le château fut détruit à partir de 1591, à la fin des guerres de religions.

Donjon : plaque commémorative - photo : J.Braunstein
Donjon : plaque commémorative – photo : J.Braunstein

A côté du donjon se trouvait pendant la Seconde Guerre mondiale le siège de la Gestapo, c’est pourquoi des plaques commémoratives y sont placées, pour rappeler la Shoah, la Résistance, les persécutions racistes et antisémites commises par le Régime de Vichy.

Ce site nous parle de l’Europe

L’Union européenne, telle que nous la connaissons aujourd’hui, s’est bâtie à la suite des horreurs de la Seconde Guerre mondiale, autour de valeurs qui étaient celles de la résistance au nazisme. Ces valeurs reposent sur l’héritage commun des Européens, des Grecs et des Romains, du Christianisme, de la construction progressive de la démocratie, de la Magna Carta anglaise de 1215 au Bill of Rights de 1689, puis des philosophes français des Lumières, dont les idées sont reprises dans la Déclaration des Droits de l’Homme et la Révolution françaises, puis au XIXe siècle par les idées sociales et approfondissement de la démocratie.
C’est contre tout cela que se sont développés des mouvements opposés aux idées d’égalité et de démocratie, appuyés sur le racisme et l’antisémitisme, qui ont conduit aux dictatures fascistes et nazie et à leurs imitations dans de nombreux pays d’Europe. La Seconde Guerre mondiale en est le résultat.

 

Photo : J.Braunstein
Photo : J.Braunstein

Après des millions de morts militaires et civils, le massacre de la moitié des Juifs d’Europe dans les camps d’extermination, les Résistances se sont levées et ont voulu, après la victoire des Alliés, reconstruire un monde nouveau. La construction européenne est née de cette volonté.

Voir le donjon :

Vous aimez ? Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *