Parcours européens à Rouen

Pont Boïeldieu à Rouen
Centre Historique de Rouen

Sous le pont Boïeldieu coule la Seine

Et, au gré des marées,le niveau de la Seine varie. Le pont Boïeldieu est situé à la rencontre de la Seine fluviale et de la Seine maritime, ce qui a permis aux marchands et armateurs de Rouen de profiter du site et de bâtir une position portuaire et commerciale remarquable à la confluence des trafics venus de l’arrière pays de France (céréales, toiles, vin, etc) et des marchandises venues du grand large (bois, épices, coton, etc).

Ce double aspect est évoqué par les statues de pierre monumentales sculptées par Jean-Marie Baumel et Georges Saupique sur les culées du pont, qui évoquent les lointains vikings, mais aussi le navigateur rouennais Cavelier de la Salle, explorateur des rives du Mississippi et fondateur de la Louisiane, enfin le fleuve de la Seine en amont et en aval.

La participation de Rouen aux grandes découvertes : une 1re mondialisation européenne et cosmopolite … 

Buste de Jean de Bethancourt, découvreur des Canaries, XVe siècle.

Plus récemment, des bustes sculptés par Jean-Marc De Pas rappellent le rôle joué par des navigateurs normands (Jean de Béthencourt découvreur des Canaries au 15e siècle, Cavelier de la Salle au 17e) et européens (Amerigo Vespucci, Christophe Colomb). Ces alliances ne connaissaient pas les frontières nationales : par exemple l’italien Giovanni da Verrazzano, qui découvre pour le compte de François 1er et avec l’aide de quelques marchands rouennais qui l’aident dans cette entreprise, le littoral de l’Amérique du nord de la Floride à la Baie de New-York, qu’il baptise la Nouvelle Angoulême, en l’honneur du roi de France et Duc d’Angoulême !

Mais justement, la statue de Jean de Verrazzane sculptée manque ! Alors qu’un pont porte son nom à New -York . Espérons que cet oubli sera bientôt réparé … pour la prochaine Armada ?

Bien d’autres explorateurs sont partis de Rouen : Jules Poret, baron de Blosseville (1802-1833), mort en explorant l’océan glacial arctique et le commandant Charcot, avec son Pourquoi pas, lui aussi sur la route des pôles, nord et sud. Eux aussi mériteraient d’avoir leurs bustes … sur le pont Boïeldieu.

Pour en savoir plus :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pont_Boieldieu.

Sur Cavelier de la Salle et Jean de Verrazzane, le commandant Charcot :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Giovanni_da_Verrazzano
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9-Robert_Cavelier_de_La_Salle
http://transpolair.free.fr/explorateurs/charcot/retour_rouen.htm

https://mbarouen.fr/fr/oeuvres/le-pont-boieldieu-a-rouen-soleil-couchant-temps-brumeux
La toile du peintre impressionniste Pissaro, par temps brumeux et soleil couchant, représentant l’ancien pont.

http://www.rouen-histoire.com/Ponts/Pont_Boieldieu2.htm par Jacques Tanguy, conférencier à la Ville de Rouen, ville d’arts et de culture ; la reconstruction du pont Boïeldieu après la guerre. Signification des différentes sculptures des culées ; si vous voulez aussi en savoir plus sur les ponts de Rouen, la navigation en Seine et sur l’histoire de Rouen, Jacques Tanguy est une mine.

Où se trouve le pont Boïeldieu ?

Vous aimez ? Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *